Hyperrealisme (Portrait de Sarah)

Dessin hyperréaliste au crayon de ma fille Sarah.

« Celui qui n’aime pas la peinture est inapte à appréhender la vérité, puisqu’il ne voit pas l’harmonie et l’idéal de la parfaite imitation. »

La légende rapporte que Prarrhasius offrit un combat à Zeuxis. celui-ci apporta des raisins peints avec tant de vérité, que des oiseaux vinrent les becqueter; l’autre apporta un rideau si naturellement présenté, que Zeuxis, tout fier de la sentence des oiseaux, demanda qu’on tira enfin le rideau, pour faire voir le tableau. Alors, reconnaissant son illusion, il s’avoua vaincu avec une franchise modeste, attendu que lui n’avait trompé que des oiseaux, mais que Parrhasius avait trompé un artiste, qui était Zeuxis!

160503_art-borescences_ (2)_dessin_hyperrealiste

Pline l’ancien dans « histoire naturelle » (la légende des peintres) rapporte ainsi l’origine de la peinture et du portrait. Dibutades de Sicyone, potier de terre, fut le premier qui inventa, à Corinthe, l’art de faire des portraits avec cette même terre dont il se servait, grâce toutefois à sa fille: celle-ci, amoureuse d’un jeune homme qui partait pour un lointain voyage, renferma les lignes de l’ombre de son visage projeté sur une muraille par la lumière d’une lampe; le père appliqua l’argile sur ce trait et en fin un modèle qu’il mit au feu avec ses autres poteries.

160503_art-borescences_ (1)_photomontage

359 h de travail!!

6 réflexions au sujet de « Hyperrealisme (Portrait de Sarah) »

  1. how come at the first pic the girl is smiling while at the second pic the girl looks serious now? did you really paint this or did you just edit it in computer? Well either way it’s still amazing。

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.